- Les plants de demain Les plants de demain

1er étape :Ferme de la mare des rufaux

Les Prémices

En écrivant cet article, notre but n’est pas de présenter un panel de techniques entrevues au cours de notre séjour. Un certain nombre de sites référençant des fiches techniques sur les méthodes culturales de maraîchage biologique sont bien plus légitimes dans cet exercice. (Sites référençant : Ferme d’avenir, FNAB etc..)

Nous souhaitons, ici, présenter les acteurs ainsi qu’une partie de notre quotidien d’apprentis maraîchers.

“Au pire ça marche”

C’est ce que nous nous sommes dit quand nous sommes partis de Paris pour aller rencontrer Linda et Edouard en Normandie. Antonin passait un entretien non loin de la ferme et nous avions décidé d’y faire un détour afin de voir s’il était possible de venir 2 semaines. Arrivés à l’improviste, la ferme était fermée. Néanmoins le portail étant ouvert, nous entrons dans la ferme en espérant pouvoir rencontrer Linda ou Edouard. N’ayant vu personne, nous sommes sur le point de partir lorsque, tout à coup, nous apercevons une silhouette au loin. C’était Edouard qui nous faisait signe de nous arrêter. Nous venions de valider notre première étape à la ferme des Rufaux.

“Ou en etions nous ”

Lorsque nous sommes arrivés à Bouquetot le 16 janvier, nous en étions aux premières étapes de notre projet.

Nous avions notre site internet à concevoir, nos étapes à programmer, nos candidatures pour le BPREA à envoyer et les organismes d’accompagnement à contacter. Nous devions organiser notre travail au mieux afin de concilier l’aide à la ferme et l’avancement des « Plants de demain ».

La Ferme

Quelques chiffres

Hectares

Serres

Paniers / semaine

Les terres

Plan de la ferme

Linda & Edouard

Ce couple de maraîchers s’est rencontré lors d’une formation à la ferme du Bec Hellouin. Ils fondent en 2012 la ferme de la mare des Rufaux.

Au travail !

La ferme de la mare des Rufaux possède 4 serres. Sur les 2 semaines, notre travail d’apprentis maraîchers consistait principalement à préparer le sol en serre.

En période hivernale, les travaux du maraicher sont assez logiquement liés à la planification des cultures et à la préparation de l’espace de culture pour la belle saison. Le taux d’ensoleillement et l’activité microbienne du sol sont plus faibles en hiver, ce qui justifie ce type de travaux. Cependant, chaque ferme possédant son microclimat, nos futures expériences nous permettront de nous rendre compte des activités spécifiques selon les caractéristiques du territoire.

Déffrichage des serres

La première étape pour la préparation des espaces de cultures en serre est le nettoyage et l’arrachage des plants de la saison précédente. Nous avons donc arraché des plants de piments, de tomatillos, de chayotte (ou christophines), d’aubergines, de shozu, de tomates et de physalis.

Dans les serres, les emplacements alloués aux plantations sont dits « planches permanentes », elles sont régulièrement amendées une année sur deux. 

Remise en forme des buttes

Les planches sont surélevées afin de faciliter la récolte, de délimiter les espaces de cultures et d’améliorer les échanges gazeux entre le sol et l’atmosphère. Cependant, les planches se tassant sur une année, il est important de leur redonner leur forme de butte avant les semis ou plantations. 

Préparation du sol

Les cultures légumières nécessitent de très nombreuses interventions tout le long de l’année : préparation des planches et apports d’amendements organiques, semis et plantations, désherbage, traitements des cultures, irrigation, taille, récolte, enfouissement des résidus de cultures, etc. Le sol est ainsi sollicité à toutes les saisons. Dans ces conditions, les apports organiques n’ont pas seulement un rôle de fertilisation des cultures, mais doivent permettre avant tout de maintenir certaines propriétés physico-chimiques du sol : portance, stabilité de la structure, rétention en eau, capacité d’échange cationique. [ Fiche agronomique n°6 :B. Leclerc, Orgaterre ]

Amendements organiques (fumier + broyat)

Lorsque que la butte est remise à niveau, vient le temps d’amender la terre, c’est-à-dire de la recharger en nutriments et en micro-organismes. Ces derniers rendent ces nutriments assimilables par les plantes.

Nous avons donc étalé sur les buttes une couche de fumier de vache, recouverte par la suite de broyat. 

Linda et Edouard ont la chance de pouvoir bénéficier d’un fumier de vaches bio doté d’une forte biodisponibilité en matière organique et en azote.

Caractéristiques agronomiques de différent amendement organique.

Desherbage

L’une des principales difficultés du maraîcher est de gérer l’enherbement de sa parcelle. En toute saison , une portion de terre laissée à nue, tend à être recouverte d’adventices (communément appelés mauvaises herbres): Le chiendent, l’ortie, le mourron, le rumex.

Le sol contient une banque de graine d’adventices en dormance n’attendant qu’un peu de chaleur, d’eau et de lumière pour germer et envahir la parcelle.

La gestion de ces adventices est capitale pour limiter la concurrence avec les plants. Dans le cas de la ferme des Rufaux, ce désherbage s’effectue grâce à un paillage limitant l’ensoleillement de portion nu et donc le développement d’adventices, c’est préventif.

Malgré tout le soin que l’on apporte à sa terre, des pousses de mauvaises herbes poussent et alors vient l’utilisation de la binette. La binette est un outil tranchant permettant de couper précisément les pousses sur les rangs.

Autres tâches

_P1030545

Afin de vermifuger la vollaile, nous effectuons deux décoctions, l’une à l’ail et la seconde au thym.

_P1030418

Lors de notre séjour, nous avons effectué la mise en terre de divers jeunes plants. Tel que la salade l’oignon, épinard, choux et mâche.

P1030579 MODIF

Chaque matin nous nourrissions les 60 volailles avec un mélange de blé, maïs. 

P1030601 MODIF

Composés d’arceaux et d’une bâche, ils isolent les planches du froid, tout en maintenant une forte hygrométrie.

P1030543 MODIF

Afin de diversifier les paniers de légumes, Edouard et Linda proposent des sachets de 15g de verveine, sauge, thym, pour chacun de Amapiens. 

_P1030552

L'âne Victoire

P1030656 MODIF

Etat des stocks de la boutique

P1030662

En train de semer des radis

_P1030482

Notre château

Notre stage à la ferme de la mare des Rufaux a été un super commencement pour notre tour de France. Nous avons hâte de vous présenter d’autres lieux aussi inspirants que celui-ci !